Contact : 01 43 25 00 69

Deviendrez-vous un patient impatient ?

Soyez patient… prenez donc rendez-vous… patientez dans la salle d’attente… revenez avec les résultats…

Une fois de plus, face à vos plaintes, on vous exhorte au flegme et à l’endurance. Cependant, la litanie des petites phrases lénifiantes n’est pas toujours faite pour vous apaiser…

« Mais je souffre, et ce n’est pas pour rire, il n’y a donc rien à faire tout de suite ? »

Pour l’étiopathe, celui qui souffre est un impatient

La médecine manuelle dont est issue l’étiopathie a été, depuis l’aube de l’humanité, au service de corps dont le bon fonctionnement déterminait la survie. Il fallait agir rapidement pour « réparer ».
Que ce soit chez Cro-Magnon, dans la Grèce antique ou au XXIe siècle, le corps a besoin de fonctionner au mieux de ses possibilités.

« Il semble que certaines affections passent toutes seules.
Pourquoi ne pas attendre un peu pour être sûr qu’il faut se soigner ? »

Est-ce un dérèglement temporaire auto-réversible ou est-ce un dérèglement qui va se fixer et évoluer ?
Là est la question. Il ne faut pas attendre pour y répondre.

Le corps est un système adaptable

Votre corps supporte, longtemps sans bruit, des sollicitations qui ne sont pas ajustées à ses possibilités.
Il supporte, tant que ses différents composants s’adaptent aux contraintes.
Lorsque l’adaptation n’est plus possible, les premiers signes de dysfonctionnement apparaissent : inconfort, douleur légère, gêne fugace sont autant de signaux d’alerte.


Ne les négligez pas !
Sans être invalidants, ces symptômes indiquent que votre corps répond de plus en plus difficilement aux contraintes qu’il subit.

Vous pouvez ignorer ces signaux un certain temps.
Mais, si vous ne faites rien, arrive inévitablement le moment où certaines fonctions sont perturbées : vous perdez de la mobilité articulaire, vous éprouvez des perturbations organiques (digestives, urinaires, ORL) qui entraînent des douleurs diffuses permanentes ou des souffrances qui accompagnent systématiquement tel mouvement…

Cela surprend souvent les personnes que je vois en consultation.

« J’avais un peu mal, pas grand-chose, ça allait bien ces derniers jours.
Et puis, ce matin, je me penche pour sortir du lit, patatras, tout bloqué alors que je n’ai rien fait de particulier ! »

C’est avant l’épisode aigu qu’il aurait fallu s’inquiéter de ce petit « pas grand-chose ».
Mais on aura été très patient, pas pressé de vérifier s’il faut agir ou attendre, laissant le corps s’adapter comme il peut.
Maintenant, l’adaptation n’est plus possible et un banal mouvement exécuté tous les jours génère un accident articulaire.

Soyez un patient impatient… n’attendez pas pour rien, exigez des résultats rapides !

Je ne le répéterai jamais assez : un minimum d’hygiène physique est nécessaire pour maintenir le corps à son fonctionnement optimal.
Une activité physique régulière, du sommeil en quantité suffisante…

Le corps ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

Prenez soin de votre corps, utilisez-le, entretenez-le, écoutez-le. Bichonnez-le.
Dans ces conditions, vous pourrez devenir un patient impatient et exiger un traitement efficace pour vous permettre de retourner à vos activités sans attendre.
Votre corps entretenu sera réactif au traitement, se réparera plus aisément et avec moins de séquelles.

Appliqué sur la cause, le traitement étiopathique agit rapidement, dans la mesure des possibilités de retour à la normale des structures concernées. Plus le dysfonctionnement est pris en charge tôt, plus efficace sera le traitement.
Cela n’empêche pas de soigner des affections chroniques ou anciennes pour retrouver en partie ou totalement un fonctionnement satisfaisant.
 
Prendre RDV en ligne sur Doctolib